Historique

Section Sanctuaire photo importante

2018-2019

L’Ermitage reçoit de l’aide financière et met en place un projet de 3.4 millions$. La conception d’un spectacle multimédia de calibre international, l’aménagement d’une salle de projection à l’intérieur de la Scala Santa ainsi que la modernistions des aires de services au restaurant.

Réaménagement de la place Saint-Antoine.
Réaménagement paysager et stabilisation du talus à l’Agora Notre-Dame.
Rénovation d’un bloc de chambres standards au pavillon Emmaüs.
Aménagement d’un bloc sanitaire neuf.
Aménagement de nouvelles aires de stationnement.
Ajout de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Le gouvernement du Canada offre une aide de 1 443 770 $, sous forme de contribution non remboursable, qui viendra bonifier l’offre touristique régionale et renforcer le pouvoir attractif du site.

Le gouvernement du Québec offre une aide financière 889 924 $ provenant du Programme Stratégie maritime – volet Tourisme.

2017

L’Ermitage Saint-Antoine de Lac-Bouchette a le privilège d’accueillir, du 9 au 15 juin 2017, les reliques de Saint-Antoine provenant directement de Padoue. Ce sera, en effet, l’une des rares fois au Québec que les fidèles pourront prier auprès des reliques et écrire leurs intentions personnelles qui seront par la suite déposées à son tombeau de Padoue.

DSCF5098 (1)

2016

Année Sainte de la Misérocorde : La porte principale de la chapelle Souvenir est déclarée Porte de la Miséricorde pour l’anneé. Des milliers de pèlerins franchissent la porte avec confiance.

Inauguration du Centre Elzéar-DeLamarre en collaboration avec les soeurs Antoniennes de Marie, expositions et interprétation en font partie.

2015-2010

2015 – Restauration complète des chambres du pavillon Nazareth. Cinq nouvelles chambres de qualité supérieure sont offertes aux clients et pèlerins.
Célébration du 90e anniversaire de présence et de service des capucins à l’Ermitage et 125 ans de présence au Canada.
120e anniversaire de la revue «Le Messager de Saint-Antoine»

2014 – Restauration extérieure de la chapelle Souvenir
Remplacement des grandes fenêtres de la chapelle Mariale et restauration complète des grands Vitraux du capucin Guy Bruneau.
Célébration du 100e anniversaire du reccord de 309.5 lb de Victor DeLamarre avec Hugo Girard comme invité d’honneur.
Restauration des fresques du peintre Charles Huot à la chapelle Saint-Antoine par des professionnels du centre de conservation de Québec.

2013 – Restauration du parvis de la chapelle Mariale.
Réparation de la facade Nord de la chapelle Mariale.

2012 – Restauration complète de la petite Masabielle

2011 – Innauguration du nouveau restaurant «Le Campanile».
Les soeurs Antoniennes de Marie acceptent de faire don à l’Ermitage des artéfacts du fondateur l’abbé DeLamarre.
Une expositon permanente est alors disponible au musée. Les Antoniennes de Marie quittent l’Ermitage après plus de 35 ans de loyaux services.

2010 – Construction de deux chalets familiaux pouvant accomoder de 1 à 6 personnes.
Construction de la Tour saint-Antoine de plus de 25 mètres.

2009

Installation et bénédiction du grand orgue de la chapelle Mariale donné par la paroisse Notre-Dame-de-Pitié de Québec.

Aménagement du parc thématique Victor-DeLamarre intégrant des jeux pour petits et grands.

Aménagement de nouveaux emplacements de camping et caravaning.

Construction de l’Agora Notre-Dame, nouvelle chapelle extérieure.

Construction de 3 petits chalets d’ermitage.

2008-1953

2008- Installation et inauguration du clocher contenant les quatre nouvelles cloches données par la paroisse St-Joachim de Chicoutimi.

2007 – Organisation des fêtes de l’année centenaire.

2006 – Rénovation du musée.

2005 – Restauration de la grotte

2004 – Rénovation de la toiture de la chapelle Mariale

2003 – Rénovation des pavillons d’hébergement pour une classification 3 étoiles!

2002 – Restauration du calvaire de Jobin par le Centre de conservation de Québec.
Rénovation de la salle à manger à l’Hôtellerie.

2001 – Grand prix du tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

2000 – Restauration du chemin de croix par le Centre de conservation de Québec.
Restauration de la chapelle Souvenir.

1999 – Grand prix du tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Prix François Larochelle décerné à la corporation des capucins.

1997 – Aménagement du sentier de François d’Assise d’une longueur de 7 km.
Restauration des toiles de Huot par le Centre de conservation de Québec.

1996 – Grand prix du tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Première présentation du « Noël de François d’Assise ».

1994 – Agrandissement de l’Hôtellerie et ajout de salles au pavillon Béthanie.
Modernisation du secrétariat de la revue Le Messager.

1990 – Aménagement de 11 terrains de camping avec services pour les campeurs.
Rénovation de la chapelle Souvenir

1998 – Construction du pavillon Emmaüs de 26 chambres.

1983 – Construction du pavillon Béthanie de 23 chambres.

1982 – Construction de la nouvelle hôtellerie. Démolition de l’ancienne.

1981 – Aménagement d’un toit pour la chapelle extérieure pouvant accueillir 1000 personnes.

1976 – Les toiles de Huot et chapelle San’Tonio sont classées monuments historiques par le ministère des Affaires culturelles.

1970 – Installation des vitraux du père Guy Bruneau à la chapelle Mariale.

1965 – Construction du pavillon Nazareth contenant 11 chambres et une salle de théâtre et de réunion de 200 places.

1960 – Construction du pavillon Ste-Marie, servant aux religieuses et aux employées.

1957 – Construction de l’Accueil Notre-Dame de 52 chambres.

1954 – Installation à la devanture de la chapelle Mariale de la statue de Notre-Dame du Nord (oeuvre de Marius Plamondon) qui est un cadeau des Chevaliers de Colomb.

1953 – Aménagement de deux grands abris pour le pique-nique.

foule pèlerins vers 1952

1952

1er juin : bénédiction de la chapelle Mariale au cours de la plus importante journée de pèlerinage de l’histoire de l’Ermitage. La JOC (Jeunesse ouvrière catholique) du Saguenay-Lac-Saint-Jean regroupe 7500 jeunes sur le site.

Construction chapelle Mariale 1950

1950

Construction de la chapelle Mariale. Cette chapelle est reconnue comme la première chapelle d’architecture moderne au Québec.

1948-1922

1948 – Construction du monastère des Capucins.
Réalisation d’un film (Le pèlerinage de Lac-Bouchette) par le père Venance Carron, Capucin.

1926 – Première Fraternité permanente de Capucins résidant à Lac-Bouchette.

1926 – Construction de la Scala Santa, escalier de 28 marches qui reproduit celui que le Christ a monté lors de sa condamnation par Pilate.

1925 – Prise en charge de l’Ermitage par les pères Capucins, selon le désir de l’abbé DeLamarre.

1922 – Aménagement d’un nouveau pont donnant accès au site par la route.
Aménagement de la première hôtellerie. Elle avait 50 chambres.

chalet du fondateur vers 1921

1921

Bénédiction du chemin de la croix, composé de 43 statues en pierre grandeur nature oeuvres des sculpteurs Belge Goffin et Delwaide.

1918-1916

1918 -Une chapelle plus grande de style gothique champêtre est construite adjacente à la première pour accommoder les pèlerins de plus en plus nombreux à venir prier saint Antoine et Notre-Dame de Lourdes.
Le 5 juin, des ouvriers font jaillir une source abondante en travaillant à la grotte.
Aménagement du calvaire sculpté par Louis Jobin et peint par Charles Huot.

1916 – Bénédiction solennelle de la grotte par Mgr Labrecque le 29 septembre.

Grotte et Masabielle vers 1912-1915

1915-1912

1915 – Aménagement de la grotte, installation de la statue de Saint Michel Archange et construction d’une chapelle miniature (Massabielle), rappelant la basilique de Lourdes en France.
Premier pèlerinage officiel, organisé le 19 juin 1915 par Mlle Renaud, institutrice de Chambord avec ses élèves.

1912 – L’abbé DeLamarre découvre une grotte qui ressemble beaucoup à celle de Lourdes en France, au sixième de la grandeur de l’originale. Il y installe une statue de la Vierge. Quelques jours plus tard, en se lavant avec l’eau de la grotte, un homme, Alfred Fortin de Chambord, est guéri d’un cancer de la lèvre. Il en parle un peu partout et les gens commencent à venir en pèlerinage.

Chalet et Chapelle San tonio vers 1907-1909

1908-1906

1908 – La chapelle est bénite officiellement par l’abbé Georges Bilodeau, curé de la paroisse de Lac-Bouchette.
Le peintre Charles Huot, un ami personnel de l’abbé DeLamarre, décide d’orner la chapelle de tableaux représentant les principaux miracles attribués à saint Antoine. Il prendra 10 ans pour les compléter.

1907 – Défrichement d’un terrain et début de la construction d’une villa qu’il appellera l’Ermitage San’Tonio, à laquelle est annexée une chapelle privée.

1906 – Achat d’une propriété par l’abbé DeLamarre.